“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Œuvres complètes I, II d'Albert Camus

Œuvres complètes I, II

Par Albert Camus, Jacqueline Lévi-Valensi (Sous la direction de)

Cuir/luxe, 3008 pages

Paru le 21 avril 2006 chez Gallimard

Classé n° 63.229 des ventes sur Amazon.fr
Prix éditeur
139,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2070118487

ISBN-13

9782070118489

Dimensions

11,5 x 18,5 x 7,2 cm

Poids

1192 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Cuir/luxe, 3008 pages
Date de publication : 21 avril 2006
Éditeur : Gallimard
Langue : Français
ISBN-10 : 2070118487
ISBN-13 : 9782070118489
Prix éditeur : 139,00 €
Classement Amazon.fr : 63.229
Dimensions : 11,5 x 18,5 x 7,2 cm
Poids : 1192 grammes

Les premiers tomes d’une anthologie

Parue en 2006 sous la direction de Jacqueline Lévi-Valensi, une des grandes spécialistes de l’œuvre d’Albert Camus, cette édition de la Bibliothèque La Pléiade regroupe les tomes I et II des œuvres complètes de l’auteur (regroupées en quatre tomes au total).

Les deux recueils comportent, parmi de nombreux textes et carnets, des « classiques » sonnant de façon familière aux oreilles écolières telles que les Noces, L’étranger, Caligula, La Peste, et sept écrits posthumes rédigés entre 1932 et 1948, présentés de façon chronologique –dont la pièce L’impromptu des philosophes, signée sous le pseudonyme d’ « Antoine Bailly ».

Ecrivain, philosophe, Camus le révolté de l’absurde (figure magistralement retrouvée dans le Mythe de Sisyphe), géant de la littérature française du 20ème siècle qui entretint des relations d’amitié avec René Char, ou progressivement plus tumultueuses avec Sartre, fait figure d’auteur français indispensable à placer dans les rayons d’une bibliothèque.

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 122,59 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 87,15 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 12% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - 9 personnes ont créé des alertes prix et souhaitent acheter ce livre (minimum 30 €, moyenne 69,25 €, maximum 122 €).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 1 semaine.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

« Camus a non seulement lutté contre la paresse de l’intelligence (son œuvre est comme l’ivresse de la lucidité), il s’est encore plus opposé à la paresse du cœur » écrivait Jean Grenier. Pour Albert Camus (1913-1960), la beauté du monde s’appréhende sur fond de vide, de néant. Écrivain d’un humanisme lucide, dramaturge et journaliste engagé qui a mis au service de ses idées son sens de la formule et le pouvoir de son langage, il a exploré, sous la triple forme du théâtre, du roman et de l’essai, ce qu’il a lui-même appelé le « cycle de l’absurde », et s’est s’interrogé sur la grandeur et la misère de l’homme contemporain. Parce que les genres littéraires traditionnels (romans, récits, théâtre, essais, etc.) paraissent ne plus pouvoir régir l’organisation de cette nouvelle édition (la précédente, placée sous la direction de Roger Quillot et en deux tomes, a vu le jour en 1962 et 1965), c’est la chronologie de publication des œuvres, tous genres confondus, qui a été retenue, et, à défaut de publication, la chronologie de rédaction. Le tome I couvre ainsi la période qui s’étend de 1931 à 1944, le tome II va de 1945 à 1948. Les tomes III et IV, à venir, couvriront respectivement les périodes allant de 1949 à 1954 et de 1955 à 1959.

Chaque ouvrage propose des appendices comprenant, selon les cas, un choix d’ébauches tirées des manuscrits ou des dactylogrammes ; des textes que Camus n’a pas fait paraître en tant que tels mais qui ont joué un rôle dans la genèse du livre publié ; des préfaces écrites par Camus à l’occasion d’éditions particulières ; ou encore des documents (lettres, entretiens, déclarations) dans lesquels il parle du livre concerné.
Une édition qui permet d’accéder à la richesse et à l’universalité d’une œuvre primordiale dans l’histoire littéraire, théâtrale et philosophique du vingtième siècle.

Ces volumes contiennent :
Tome 1 : Révolte dans les Asturies/L’Envers et l’Endroit/Noces/L’Étranger/Le Mythe de Sisyphe/Caligula/Le Malentendu/Articles, préfaces, conférences (1931-1944)/Écrits posthumes (1932-1944)
Tome 2 : Lettres à un ami allemand/La Peste/L’État de siège/Actuelles. Chroniques 1944-1948/Articles, préfaces, conférences (1944-1948)/Écrits posthumes (1944-1948)

Au lendemain de la mort de Camus (1960), les Éditions Gallimard souhaitent inscrire son œuvre au catalogue de la Pléiade. Deux volumes sont prévus. Roger Quilliot, chargé d'établir l'édition, fait œuvre de pionnier ; il consulte tous les manuscrits alors disponibles et rassemble quantité de «Textes complémentaires». Le premier volume, Théâtre, récits, nouvelles, paraît dès 1962 ; le second, Essais, en 1965. Mais dans son introduction de 1962 Quilliot songe déjà à l'avenir : «Je me suis seulement efforcé de rendre à Camus, pour les années à venir, l'homme vivant qui lui était dû et que d'autres, sans nul doute, voudront parfaire.» De fait, la connaissance de l'œuvre de Camus n'a cessé de progresser. Des textes épars ont été rassemblés et édités. Les Carnets, mais aussi des récits restés inédits, comme La Mort heureuse et Le Premier Homme, ont été révélés. Bien des questions soulevées par Camus se posent toujours, mais si leur thématique (la décolonisation, le terrorisme et sa répression, etc.) nous paraît familière, le rappel du contexte historique est de plus en plus indispensable à leur compréhension. D'autre part, les informations apportées par les publications posthumes incitent à s'interroger sur la meilleure organisation possible de l'œuvre de Camus. L'édition des années 1960 plaçait d'un côté la «fiction», de l'autre la «réflexion», mais comment, par exemple, ne pas tenir compte du fait que l'on trouve dans les Carnets plusieurs plans structurant l'œuvre en «séries» (l'Absurde, la Révolte, etc.), chacune de ces séries comprenant des ouvrages appartenant à des genres littéraires différents, fictionnels ou réflexifs ? Une édition des OEuvres complètes devait donc être présentée au plus près de ce que nous savons des intentions de l'auteur. C'est la chronologie de publication des œuvres, tous genres confondus, qui a été retenue comme principe de classement, et ce sont les ouvrages publiés du vivant de Camus qui figurent en premier lieu dans chaque tome. Enfin, des écrits posthumes sont rassemblés à la fin de chaque volume, en fonction de leur date de rédaction.



Coffret de deux volumes vendus ensemble

À propos de l'auteurL'auteur

Albert Camus naît à Mondovi, en Algérie, en 1913. Pendant la seconde guerrre mondiale, il intègre un mouvement de résistance à Paris, puis devient rédacteur en chef du journal «Combat» à la Libération. Romancier, dramaturge et essayiste, il signe notamment «L'étranger» (1942) et «La Peste» (1947), et reçoit le prix Nobel de littérature en 1957. Il meurt en 1960 dans un accident de voiture.
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782070118489&jscmd=viewapi&callback=gbookscb