“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Cinema nous rend-il meilleurs ? de Stanley Cavell

Cinema nous rend-il meilleurs ?

Par Stanley Cavell

Cinema nous rend-il meilleurs ?

Broché, 224 pages

Paru le 25 mars 2010 chez BAYARD

Classé n° 373.592 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
16,90 €
Langue
Français
ISBN-10

2227481536

ISBN-13

9782227481534

Dimensions

12,2 x 17,8 x 2,5 cm

Poids

310 grammes

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Cdiscount.com, Cultura.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 224 pages
Date de publication : 25 mars 2010
Collection : Bay.ess.doc.div
Éditeur : BAYARD
Langue : Français
ISBN-10 : 2227481536
ISBN-13 : 9782227481534
Prix éditeur : 16,90 €
Classement Amazon.fr : 373.592
Dimensions : 12,2 x 17,8 x 2,5 cm
Poids : 310 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 24,88 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 15,82 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 33% d'économie par rapport au prix d'achat à l'état neuf.
  • - Cette édition semble épuisée, ce livre est maintenant rare et très prisé des collectionneurs.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé…

Résumé

Qu'est-ce que le cinéma peut bien nous apprendre du bien ? Peut-on même trouver un rapport entre les deux ?
Que l'on aille au cinéma pour se distraire ou pour s'instruire, loin de nous l'idée que l'on y va pour se perfectionner.
Celui qui nous convie à cette réflexion est un des philosophes américains les plus importants aujourd'hui. L'un des plus Américains aussi, car il fonde sa manière de philosopher sur la spécificité de la culture américaine. Le cinéma hollywoodien des années trente tient lieu de culture commune et c'est donc par l'étude de ces films que l'on peut philosopher. Mettre le cinéma au cour de la philosophie, la révolution fut si profonde qu'elle fut difficile à faire admettre, mais aujourd'hui les écrits de Stanley Cavell sur le cinéma sont largement traduits et connus en France.
Loin des morales abstraites, ce que le cinéma et en particulier les comédies de remariage nous montrent, ce sont les dialogues qui se nouent au quotidien, ce sont des personnages qui s'affrontent, évoluent et parfois se perfectionnent. Les comédies de remariage s'ouvrent sur une rupture, le couple a donc le temps du film pour se retrouver grâce notamment à sa capacité à communiquer. La scène est privée mais devient une allégorie de la vie démocratique, où chacun doit faire face à autrui sur un pied d'égalité. À la fin de ces comédies, le couple trouve une meilleure manière d'établir la communication, nous permettant d'imaginer une possibilité d'échanges entre les êtres humains.
C'est en s'appuyant sur quelques-unes de ces comédies de remariage mais également sur une lecture croisée de Rohmer et de Shakespeare ou de Capra, que Stanley Cavell nous invite ici à repenser la philosophie, et en particulier la philosophie morale.

Stanley Cavell poursuit ici son travail sur les comédies de remariage des années 1930-1940 mais aussi sur des films de Eric Rohmer, Alfred Hitchcock, Jean-Luc Godard, Luis Buñuel, Ingmar Bergman ou Jim Jarmusch... Parce que le cinéma met en scène nos confrontations quotidiennes avec autrui (nos amants, nos frères, nos parents, nos amis, nos voisins ou simplement notre prochain), il nous introduit à une morale de l'ordinaire, non plus faite de devoirs abstraits et de calculs utilitaristes mais plus proche de la fidélité à soi, de la capacité de conversation avec l'autre, en un mot du perfectionnisme.

À propos de l'auteurL'auteur

Professeur émérite à l'université de Harvard, Stanley Cavell est l'un des philosophes américains les plus importants aujourd'hui. Son oeuvre est largement traduite en France (Les voix de la raison, A la recherche du bonheur, Qu'est-ce que la philosophie américaine ? et récemment Dire et vouloir dire). Son ouvrage Un ton pour la philosophie est paru aux éditions Bayard.

Autres éditions (2)

Date d'édition Editeur Format
Le cinéma nous rend-il meilleurs ? - Bayard - 16/10/2003
9782227472839
16/10/2003BayardBroché, 120 pages
12,2 x 17,8 x 1,8 cm
Comparer
Le cinéma nous rend-il meilleurs ? Textes rassemblés par Elise Domenach - Traduction de Christian Fournier et Elise Domenach - Bayard - 01/01/200301/01/2003BayardBroché, 219 pagesComparer
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782227481534&jscmd=viewapi&callback=gbookscb