“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Les Gargouilles de Notre-Dame - Médiévalisme et monstres de la modernité de Michael Camille

Les Gargouilles de Notre-Dame

Médiévalisme et monstres de la modernité

Par Michael Camille, Myriam Dennehy (Traduction)

Les Gargouilles de Notre-Dame

Relié, 431 pages

Paru le 6 octobre 2011 chez Alma Editeur

Classé n° 56.984 des ventes sur Amazon.fr
Illustrations
Couleur
Prix éditeur
49,50 €
Langue
Français
ISBN-10

2362790037

ISBN-13

9782362790034

Dimensions

22,7 x 24,4 x 3,7 cm

Poids

1885 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Relié, 431 pages
Date de publication : 6 octobre 2011
Illustrations : Couleur
Éditeur : Alma Editeur
Langue : Français
ISBN-10 : 2362790037
ISBN-13 : 9782362790034
Prix éditeur : 49,50 €
Classement Amazon.fr : 56.984
Dimensions : 22,7 x 24,4 x 3,7 cm
Poids : 1885 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 40,68 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 31,39 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 18% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé…

Résumé

Jusqu'à la restauration de Notre-Dame de Paris par Viollet-le-Duc, qui s'étendit de 1845 à 1864, on parlait de gargouilles : elles évacuaient l'eau. Fasciné par Victor Hugo, l'architecte réinventa la cathédrale, y installant cinquante-quatre statues de "chimères" sans aucune destination pratique. Pour le monde entier, elles devinrent les "gargouilles de Notre-Dame". Viollet-le-Duc imposait ainsi son Moyen Age, celui du XIXe siècle - une reconstruction du passé comme fantasme au lendemain de la Révolution française et de la Restauration.
Ce médiévalisme populaire, national, communal sera l'un des enjeux de l'identité européenne et occidentale. Les chimères-gargouilles de Viollet-le-Duc en sont la plus écrasante manifestation : un rêve gothique - au sens qui devint celui du gothic anglo-saxon. Du balcon de la cathédrale (le meilleur point de vue sur Paris, en l'absence d'une tour Eiffel encore à venir), les gargouilles regardent la ville que l'urbanisme d'Haussmann rend monstrueuse.
Et la ville, d'en bas, regarde les gargouilles, ces fleurs du Mal. Le temps des créatures bestiales commence : celui des monstres de la modernité qui, de Baudelaire jusqu'à Walter Benjamin, se déploient dans la capitale française. La promenade au long de la terrasse nous fait croiser, sous l'alibi d'un masque médiéval, la phobie du Juif, les maladies vénériennes, les prostituées, les crétins dégénérés, les singes, les monstres préhistoriques, les invertis...
A travers ces artefacts, la cathédrale restaurée (si peu médiévale) révèle les peurs, les comportements et les obsessions que le siècle de Viollet-le-Duc nous laissa en héritage : la violence politique, l'antisémitisme, le racisme, la crainte des maladies sexuelles, l'homophobie, l'eugénisme, l'évolution, les classes dangereuses. Il est temps de redécouvrir l'histoire de ce bestiaire fantastique. Elle hante aujourd'hui encore la fantasy, la Toile, l'imaginaire des mutants et notre inconscient collectif.

Les gargouilles de Notre-Dame témoignent de la réinvention du Moyen Âge dans les temps modernes. Retours du refoulé ou fantasme de l'avenir ? Ces monstres d'aujourd'hui révèlent les pans dissimulés de notre sexualité, nos inquiétudes politiques et scientifiques et les faces les plus sombres de notre esprit, notamment le racisme et la peur de l'autre.

Notre-Dame, un des plus célèbres monuments de Paris est connue dans le monde entier. La cathédrale reçoit plus de 30 000 visiteurs par jour. Dans cette étude d'histoire de l'Art, l'auteur analyse de façon brillante les travaux effectués au XIXe siècle sous l'égide de l'architecte Viollet-le-Duc. Nous découvrons comment, à travers sa recréation de Notre-Dame, ce lecteur passionné de Victor Hugo réinventa un Moyen Âge fantasmé et lourd de sens.

Au-delà de mélancolies et traumatismes romantiques, c'est tout l'inconscient moderne qui s'exprime à travers les gargouilles que les sculpteurs du XIXe siècle mirent en scène au balcon de la cathédrale.

À travers les chimères, l'imaginaire médiéval revient hanter notre présent.

Dans leur langage codé, symbolique ; nourri d'inconscient collectif, elles nous parlent de nos peurs, répulsions et fantasmes. Elles sont les enfants mal-aimés des temps qui virent naître l'étude de la sexualité, le racisme scientifique, les révolutions sociales et politiques.

Les chimères avancent masquées. Elles caricaturent le Juif, l'ouvrier révolutionnaire, la prostituée, l'hystérique, l'homosexuel...Et se cachent au cœur même du désir.

Miroir de nos obsessions, le groupe des chimères, régulièrement utilisé par le cinéma (que ce soit pour Notre Dame de Paris, Armageddon ou l'affiche du Dracula de Coppola), continue d'observer la ville et ses modernités que l'on dit abjectes. Les monstres de pierre hurlent sans fin nos peurs et veillent sur les zones les plus sombres de notre inconscient.

À propos de l'auteurL'auteur

Après avoir étudié l'histoire et l'art du Moyen Age à l'université de Cambridge, Michael Camille (1958-2002) s'est passionné pour la fabrique de l'image depuis les enluminures jusqu'aux ornements des cathédrales. Dès Images dans les marges (Gallimard, 1997), il a proposé une approche dérangeante de l'imaginaire médiéval et des hantises modernes. Achevé avant sa mort précoce, Les Gargouilles de Notre-Dame est son chef-d'oeuvre.
Il y déploie - comme l'écrit Roland Recht dans sa préface - une captivante "fantasmagorie de l'histoire".
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782362790034&jscmd=viewapi&callback=gbookscb