“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Enéide de Virgile illustrée par les fresques et mosaïques antiques de Virgile

Enéide de Virgile illustrée par les fresques et mosaïques antiques

Par Virgile, Marc Chouet (Traduction)

Broché, 484 pages

Paru le 19 septembre 2013 chez Diane de Selliers

Classé n° 277.490 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
65,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2364370248

ISBN-13

9782364370241

Dimensions

19,5 x 25,8 x 3,9 cm

Poids

1565 grammes

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Biblio.com, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Eyrolles.com, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, LOccasionDeLire.fr, Rakuten.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 484 pages
Date de publication : 19 septembre 2013
Collection : Petite Collection
Éditeur : Diane de Selliers
Langue : Français
ISBN-10 : 2364370248
ISBN-13 : 9782364370241
Prix éditeur : 65,00 €
Classement Amazon.fr : 277.490
Dimensions : 19,5 x 25,8 x 3,9 cm
Poids : 1565 grammes

Infos Prix

  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 37,99 €
  • - Une personne a ajouté ce livre en favoris.
  • - 3 personnes ont créé des alertes prix et souhaitent acheter ce livre (minimum 17 €, moyenne 27,30 €, maximum 63 €).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 1 mois.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé…

Faust de Goethe illustré par Delacroix

Faust de Goethe illustré par Delacroix

Johann wolfgang von Goethe

Broché, 296 pages

La Divine Comédie

La Divine Comédie

Yves Stalloni

Broché, 238 pages

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

Andre vingt-trois

Relié, 512 pages

Un été avec Homère

Un été avec Homère

Sylvain Tesson

Broché, 252 pages

Correspondances impressionnistes

Correspondances impressionnistes

Pascal Bonafoux

Broché, 464 pages

La Bhagavadgîta illustrée par la peinture indienne

La Bhagavadgîta illustrée par la peinture indienne

Okada amina Taha-hussein

Relié, 298 pages

Tous Les Matins du Monde

Tous Les Matins du Monde

Gérard Depardieu

DVD

Astérix - Les citations latines expliquées

Astérix - Les citations latines expliquées

Bernard-Pierre Molin

Broché, 160 pages

La Divine Comédie

La Divine Comédie

Dante

Poche, 630 pages

Feu pâle

Feu pâle

Vladimir Vladimirovich Nabokov

Poche, 352 pages

4 3 2 1 (français)

4 3 2 1 (français)

Paul Auster

Broché, 1024 pages

En terrain miné

En terrain miné

Alain Finkielkraut

Broché, 270 pages

Le songe d'une nuit d'été

Le songe d'une nuit d'été

William Shakespeare

Poche, 96 pages

Les Fleurs du Mal - Edition intégrale

Les Fleurs du Mal - Edition intégrale

Charles Baudelaire

Broché, 192 pages

Œuvres complètes

Œuvres complètes

Virgile

Relié, 1488 pages

Résumé

DOSSIER REPRESENTANT

Office : 19 septembre 2013


Virgile


Énéide


illustré par les fresques et les mosaïques antiques






L'épopée des origines de Rome éclairée par l'art antique











Points forts

Argumentaire

Promotion et communication

Annexes

Virgile et L'Énéide

La traduction de Marc Chouet

Les illustrations

La fortune de l'ouvre

Extraits de presse


POINTS FORTS


Virgile


Énéide


illustré par les fresques et les mosaïques antiques





Faire renaître un monde disparu : le souffle poétique de l'Énéide anime peintures, fresques et mosaïques.

La traduction à la " puissance quasi racinienne "* de Marc Chouet est à la hauteur du modèle absolu de poésie classique qu'est l'Énéide. Écrite en vers, elle restitue avec humilité la puissance, la vigueur et la lumière du texte de Virgile.

Les fresque et mosaïques, du Ve siècle avant JC au IVe siècle après JC, rassemblées ici témoignent de façon émouvante de la portée du grand poème épique, politique et historique qu'est l'Énéide.

Un corpus iconographique rare qui renouvelle notre vision du monde antique : une grande partie des ouvres présentée est inconnue du grand public, certaines sont aujourd'hui détruites, d'autres issues de fonds archéologiques.

Un défi, à plusieurs titres :

rareté des ouvres picturales produites par la

Rome Antique (préfère la statuaire)

des ouvres difficiles d'accès, connues des seuls conservateurs et cabinets d'archéologues

une enquête longue et complexe pour retrouver ces ouvres ou leur prise de vue.

Par exemple, cette fresque illustrant une scène emblématique de l'Énéide. a été effacée par le temps. Seule une photo ancienne en noir et blanc nous a permis de garder un témoignage de cette ouvre. (reproduite p.XX de notre édition)

Le succès de la Grande Collection en 2009 : un triage de 4 000 exemplaires dont 2500 ex écoulés en librairie les 4 premiers mois.

*Religion et Histoire, 2009 ARGUMENTAIRE


Virgile


Énéide


illustré par les fresques et les mosaïques antiques





L'épopée légendaire à l'origine de la fondation de Rome

Fils de Vénus et du Troyen Anchise, Énée fuit les ruines de Troie pour accomplir l'immense destin que lui réservent les dieux : fonder au-delà des mers une nouvelle cité. Les épreuves se succèdent, de tempêtes en tragédie amoureuse - la célèbre union de Didon et Énée -, avant qu'Énée n'accoste enfin sur les rives du Latium. Virgile projette enfin l'époque pleine de promesses dans laquelle il vit lui-même, le règne d'Auguste et la naissance de l'Empire romain.

Un poème universel

L'Énéide nous plonge dans une aventure humaine intense : du guerrier malgré lui au héros à la sagesse divine, Énée se construit et évolue tout au long du récit. L'errance du Troyen et de ses compagnons, les conflits politiques et guerriers, l'amour et l'amitié, le courage, les interrogations face à la souffrance et à la mort, traversent l'ouvre et la nourrissent. Cette épopée est un véritable miroir de la destinée humaine.

La poésie de Virgile, expressive et imagée

Avec ses 10 000 vers éclatants de vie et de majesté, l'Énéide est devenu le modèle absolu de poésie classique. Virgile compose des scènes marquantes et dépeint des caractères forts dans une langue sonore et imagée. Le poète puise aussi son inspiration dans l'expressivité de la statuaire et de la peinture antiques, inventant une poésie capable d'éveiller des images incarnées, vibrantes et intenses.

La portée de l'ouvre

Auteur des Bucoliques et des Géorgiques, Virgile compose l'Énéide jusqu'à sa mort en 19 avant Jésus-Christ. Depuis, son ouvre et sa pensée marquent la création artistique. Dante confie à Virgile, qui l'accompagne dans La Divine Comédie : " Tu es mon maître et mon auteur ". Virgile inspire encore les poètes et les auteurs (Racine, Chateaubriand, Baudelaire, Hugo, Claudel.), les peintres (Raphaël, Michel-Ange, El Greco, Turner.) et les compositeurs (Purcell ou Berlioz).

Une traduction inspirée suivie du texte en latin

Parmi toutes les versions de l'Énéide existantes, celle de Marc Chouet est la plus réussie du point de vue poétique. Avec humilité et presque dévotion, il offre une traduction à la fois fidèle et expressive, capable de redonner vigueur au texte latin et de renouer avec son souffle épique et lumineux.

Esprit humaniste, pénétré de la langue et de la culture latines, Marc Chouet savait que le latin n'est pas une langue morte et que les ouvres classiques ont encore beaucoup à dire. Nous sommes façonnés par l'héritage latin, et retrouver ce texte, en français et en latin, c'est revenir à un fondement essentiel de notre littérature.

L'Antiquité vivante

Fresques des villas de Pompéi, Boscoreale, Herculanum, mosaïques des provinces romaines d'Italie du Sud, d'Afrique du Nord, d'Arabie ou d'Asie Mineure, les 180 ouvres reproduites dans ce livre sont pour la première fois mises en relation directe avec un texte littéraire. Au-delà de l'émotion, du charme éthéré des fresques et de la puissance lumineuse des mosaïques, une magie s'opère entre le poème et les images. Ces chefs-d'ouvre s'animent par le souffle de l'Énéide et font renaître sous nos yeux un monde aujourd'hui disparu.

Des ouvres inestimables

Des ouvres rares, totalement inconnues du grand public, sont reproduites dans cet ouvrage. Une importante recherche iconographique menée à travers des fonds d'archéologues a permis de les identifier. Fresques de Pompéi aujourd'hui effacées par le temps, vestiges romains découverts en Syrie ou en Turquie, mais aussi en Angleterre ou en Suisse, ces ouvres inestimables renouvellent et rendent vivante notre vision du monde antique.

Une préface brillante

Philippe Heuzé, professeur à l'université Paris III - Sorbonne Nouvelle, spécialiste de Virgile et de Pompéi, nous fait partager son enthousiasme pour la culture latine. Il souligne dans sa préface l'importance de l'image dans l'Énéide et accompagne le lecteur dans une réflexion passionnante sur la correspondance entre le poème et les ouvres d'art : qui, du poète ou de l'artiste, a inspiré l'autre. C'est la source même de l'émotion que cette magnifique préface éclaire ainsi.

Pour mieux appréhender l'ouvre.

Une carte du voyage d'Énée, une chronologie entre la légende et l'histoire, mais aussi entre la Grèce, Rome et Carthage, une généalogie d'Énée et un glossaire des noms et des lieux cités sont présentés en fin du premier volume. Cet appareil permet au lecteur de mieux appréhender l'Énéide et de replacer ce chef-d'ouvre littéraire à la fois dans son contexte mythologique mais aussi dans le contexte historique de l'Empire romain.

PROMOTION ET COMMUNICATION


Virgile


Énéide


illustré par les fresques et les mosaïques antiques





Matériel promotionnel pour l'Énéide :

- Affiches format A3 recto-verso (disponibles à l'office, chrono 198311)

- Cahiers de 16 pages extrait du livre (disponibles à l'office, chrono 198312)

- Visuels contrecollés sur carton plume (sur demande auprès de notre service commercial)

- Cartels de présentation de l'ouvrage (sur demande auprès de notre service commercial)

Matériel promotionnel pour l'ensemble de nos titres (sur demande auprès de notre service commercial) :

- Affiches A3

- Cartes de correspondances

- Visuels contrecollés sur carton plume

- Cartels de présentation des ouvrages

- Ouvrage de démonstration (ouvrage défraîchi)

L'opération " La petite collection " - 2 ème édition

Début à l'office de septembre 3 et en réassort jusqu'en décembre 2013.

- 12/13 : pour 12 titres achetés:

le 13 ème est gratuit

3 lots de 12 cartes de correspondance offerts, à offrir au client

pour tout achat 'un exemplaire de " La petite collection "

(chrono 154936)

- AfficheA3 pour relayer l'opération en point de vente (chrono 155490)

ANNEXES

Virgile et l'Énéide

VIRGILE

Publius Vergilius Maro naît le 15 octobre 70 avant Jésus-Christ près de Mantoue en Italie et meurt le 21 septembre de l'an 19 avant Jésus-Christ, à Brindes, au terme d'un séjour en Grèce. Il traverse ainsi un demi-siècle de bouleversements : les conjurations diverses et la guerre civile (49-31 avant Jésus-Christ) signent la fin de la République ; la mort de César, suivie de luttes pour le pouvoir, se solde par l'avènement du jeune Octave, devenu Auguste en 27 avant Jésus-Christ. Virgile connaît donc la fin d'une époque et les débuts d'une nouvelle ère, pleine de promesses.

Le jeune Virgile fait ses études à Crémone et Milan et passe sans doute quelques mois à Rome, comme tout Latin cultivé, le temps de se persuader qu'il n'est pas fait pour la politique mais pour la poésie.

Vers l'an 40 avant Jésus-Christ, Virgile, touché comme ses compatriotes par des expropriations, quitte la région de Mantoue et s'installe en Campanie. Proche de Pollion, homme politique et poète, il fréquente les milieux politiques et littéraires de Rome. Il voyage également, notamment en compagnie du poète Horace, aux côtés de Mécène, leur protecteur éclairé, et va peut-être jusqu'en Grèce.

Vers l'an 37, il publie les Bucoliques, court recueil de dix pièces champêtres, commencées dès les années 40. Entre 31 (date de la bataille d'Actium qui marque la fin des luttes de succession) et 29, Virgile compose les Géorgiques, à la gloire des travaux de la terre, qu'il publie en 29 avant Jésus-Christ. C'est sans doute vers la même époque qu'il commence à composer l'Énéide, épopée d'un ton plus élevé inscrite dans la tradition homérique. Son talent lui vaut l'admiration d'Auguste, qui voit en lui un poète capable de louer l'Italie, de vanter les mérites de la vie rustique (que promeut la politique impériale) et de glorifier le passé national romain.

Le poète meurt avant d'avoir donné sa forme définitive au poème et c'est donc à une édition posthume que nous avons à faire. Nul ne sait si Virgile avait achevé son ouvre ou s'il entendait encore la modifier. L'Énéide constitue en tout cas un formidable outil à la gloire d'Auguste, empereur désormais bien installé de l'Empire romain pacifié.



L'ÉNÉIDE

Un modèle absolu de poésie classique

Ce poème épique se constitue de 12 chants d'environ 700 à 900 vers chacun. Il est composé d'hexamètres dactyliques (six mesures de deux temps), vers noble par excellence. Empreint de majesté, ce texte est devenu pour l'Occident le modèle absolu de poésie classique, surpassant Homère que le Moyen Âge et l'époque moderne jugeaient quelque peu " baroque ". Voilà un surprenant retour de Fortune quand on sait qu'à l'époque de sa publication, l'Énéide ne fit pas l'unanimité, le goût littéraire et l'engouement pour Auguste ayant fortement changé.

Un texte porté par le talent manifeste de Virgile

Chant politique et poétique, l'Énéide est une formidable mise en ouvre des passions nationalistes et esthétiques de l'auteur. Tout à la gloire de Rome dont il conte la lointaine origine, depuis la chute de Troie (c'est-à-dire dans la continuité d'Homère !), le poème est néanmoins universel par sa valeur spirituelle, sa subtilité. Il mêle une tradition épique héritée de la Grèce et en particulier d'Homère (on retrouve ainsi dans l'Énéide les récits de bataille, les voyages maritimes, la catabase - descente aux Enfers -, le rôle des dieux dans les conflits humains, etc.) et un aspect purement romain (cultes ancestraux, topographie connue des Latins, annonces oraculaires traçant les grands traits de l'histoire de Rome, etc.). S'y ajoute le talent d'auteur de Virgile qui sait peindre des personnages marquants, comme Énée et Anchise, images de la piété, Didon, incarnation de la passion amoureuse, Turnus, chef de guerre orgueilleux au même titre que Camille l'Amazone. Ces descriptions s'inscrivent dans de grands ensembles narratifs où se déploie l'art de peindre des scènes dramatiques (la chute de Troie, la mort de Didon), ludiques (les jeux funèbres), sacrées (la descente aux Enfers, un des plus célèbres morceaux de la littérature occidentale).

Un chef-d'ouvre ancré dans l'Histoire

La fonction politique du poème est capitale pour sa compréhension : la légende d'Énée se constitue à Rome entre le iiie et le ier siècle avant notre ère, et c'est Virgile qui lui apporte la plus grande contribution avec son Énéide. La légende sert notamment à justifier la conquête du bassin oriental de la Méditerranée, entreprise dès le iiie siècle avant Jésus-Christ, puisque celui-ci est présenté comme la terre des aïeux. Par ailleurs elle permet de lier les Latins aux dieux et héros grecs, ce qui leur confère prestige et ancienneté. Toujours sous le passé légendaire affleure le présent des contemporains de Virgile, parfois directement évoqué dans des scènes de vision prophétique.

Énée : les valeurs humaines au cour de l'épopée

Si Énée, sorte de double légendaire d'Auguste, est avant tout le héros de la nation latine, il est le protagoniste d'une ouvre qui sait exister après que la civilisation romaine a chuté. Il est l'image d'un homme abattu et faible qui évolue, se construit à travers l'adversité pour devenir un héros. Énée est un anti-héros porté par la destinée et les dieux, à la volonté parfois vacillante et aux monologues mélancoliques très modernes et romantiques si l'on peut dire. Le doute, les deuils, l'angoisse et les amours contrariées le modèlent. Il est bien différent du bouillant Achille ou de l'ingénieux Ulysse. Autres temps, autres modèles.

***

REPÈRES CHRONOLOGIQUE : LE SIÈCLE DE VIRGILE

De la fin de la république au début de l'empire.

88-87 et 82-81 : guerres civiles ; Marius et Sylla.

73-71 : révolte de Spartacus.

70 : naissance de Virgile ; consulat de Pompée.

66-63 : pacification de l'Orient par Pompée.

63 : consulat de Cicéron ; conjuration de Catilina.

60 : premier triumvirat : Pompée, César et Crassus.

59 : consulat de César.

58-50 : conquête de la Gaule par César.

52 : Pompée consul unique.

49 : début de la guerre civile entre César et Pompée ; César dictateur.

48 : mort de Pompée.

15 mars 44 : assassinat de César.

43 : deuxième triumvirat : Antoine, Octave et Lépide ; assassinat de Cicéron.

40 : partage de l'empire entre Antoine, Octave et Lépide.

36 : déposition de Lépide.

31 : la flotte égyptienne est défaite à Actium ; suicide d'Antoine ; retour de la paix.

27 : Octave est proclamé Auguste.

27-19 : institution progressive du principat.

19 : mort de Virgile.

17 : célébration des jeux séculaires.

Naissance de J.-C.

14 : mort d'Auguste ; Tibère lui succède.

79 : Pompéi disparaît sous la lave et les cendres.

***

COMPOSITION DE L'ÉNÉIDE

Composé de deux grands temps (les chants I à VI qui évoquent la quête, l'errance et les incertitudes, et les chants VII à XII qui relatent les guerres latines et la naissance tumultueuse du royaume d'Énée), l'Énéide déconcerte : tandis que la première moitié est variée et s'étend sur sept ou huit années, la seconde semble piétiner dans les récits de bataille pendant un temps infini (qui ne représente que quelques semaines dans le récit). En fait, il faut plutôt voir comment chacun des six premiers livres constitue un tout autonome tandis que le livre VII mène au moment clef du récit, le livre VIII, où Énée reçoit les armes divines qui le destinent à devenir un héros fondateur. Les livres suivants forment alors un ensemble complexe et ample où s'accomplit la marche vers la fondation d'Albe, première Rome si l'on peut dire.

La traduction de Marc Chouet

Modèle suprême de poésie classique, l'Énéide est en quelque sorte victime de son succès séculaire : source d'inspiration pour de nombreux auteurs, elle devient à l'époque contemporaine l'exemple type de l'ouvre qu'on ne lit plus mais qu'on se contente d'étudier en cours de latin.

Il existe bien entendu de nombreuses traductions de l'Énéide, tant en prose (la majorité) qu'en vers. Nous conservons de ce texte des manuscrits datant du ve siècle et il est copié tout au long de la période médiévale. Néanmoins, l'image d'une ouvre poussiéreuse et rébarbative s'installe peu à peu et éloigne cette épopée du public. Les traductions exactes et lourdes, érudites mais sans poésie achèvent de reléguer cette ouvre magistrale au fond des armoires d'école.

Parmi toutes les version de l' Énéide existantes, celle de Marc Chouet, en alexandrins libres, se distingue par son souffle épique et lumineux. Ses élans raciniens, sa musicalité et son rythme enivrants exaltent l'esprit du plus grand texte latin de l'humanité. L'Énéide résonne dans toute sa beauté grâce à cette traduction rare, publiée en 1985 aux éditions Alexandre Jullien puis repris par Slatkine en 2007 en tirage limité. Les latinistes pourront se rendre compte de la qualité et de la fidélité de cette traduction à la lumière du texte latin, reproduit dans son intégralité à la suite du texte français.

Après avoir traduit les Géorgiques comme pour exercer sa plume, Marc Chouet entreprit le colossal travail de traduction de l'Énéide, longtemps peaufiné et finalement publié pour la première fois chez Alexandre Jullien en 1985. C'est cette traduction époustouflante, très légèrement corrigée lors de l'édition Slatkine de 2007, que nous proposons ici.

Premier grand tableau dramatique marquant le début de l'Énéide : la tempête et le chaos voulus par Junon pour mettre en péril les Troyens guidés par Énée, qui tend les mains au ciel dans un geste puissant et pathétique :

" Des nuages, soudain, dérobent la lumière

Aux Troyens ; sur la mer s'étale une nuit noire ;

Les cieux tonnent, l'éclair illumine les nues.

Tout présente aux marins l'image de la mort.

Énée en un moment sent frissonner ses membres ;

Il gémit, et tendant vers le ciel ses deux mains,

Il s'écrie : " Ô trois fois et quatre fois heureux,

Ceux à qui fut donnée, au pied des murs de Troie,

La chance de mourir aux yeux de leurs parents ! "

(Livre premier, vers 88-96)

Les illustrations

Illustrer l'Énéide par la peinture et la mosaïque antiques n'est pas un pari aisé. Outre la relative rareté des ouvres picturales produites par la Rome antique - laquelle préfère la statuaire - il s'agit d'un travail de lectures multiples propres à débusquer les échos entre l'image et le texte. Le premier volume de cette édition s'attache à créer une correspondance entre le verbe et l'image pour faire renaître un monde disparu.

Certaines des ouvres présentées constituent des documents exceptionnels, connus des seuls archéologues et spécialistes du monde latin. Ainsi par exemple :

- La fresque trouvée dans la Maison des Nymphes à Nabeul, en Tunisie (p. 38-39), - Les guerriers au bouclier ornant les murs d'une tombe de Paestum désormais fermée au public (p. 79),

- La mosaïque de Darès et Entelle (p. 155), trouvée dans le sud de la France et injustement méconnue,

- la mosaïque de l'Amazone chasseresse (p. 332), restituée au site d'Apamée en Syrie par le collectionneur américain qui l'avait achetée après un pillage.


Pour réaliser ce livre, il a fallu résoudre ou contourner les difficultés liées à la grave question de la conservation des ouvres antiques : des chefs-d'ouvre photographiés il y a dix ou vingt ans sont aujourd'hui devenus invisibles ou presque effacés ; des mosaïques ont été depuis gravement endommagées ou pillées.

Les campagnes de prise de vue ont donc été la plupart du temps extrêmement difficiles à réaliser ; un travail d'enquête auprès des conservateurs, des centres de documentation archéologiques et des archives privées de chercheurs nous a permis de retrouver des photographies en couleurs, trésors permettant de restituer dans cette édition ces chefs-d'ouvre en péril.

De même, certaines fresques aujourd'hui disparues ne sont connues que par des archives photographiques en noir et blanc. Nous avons pris le parti de reproduire ainsi l'une des très rares images illustrant une scène directe de l'Énéide : Énée portant Anchise (p. 85). Les couleurs de cette fresque telles que les ont vues les archéologues qui l'ont découverte sont à jamais perdues. On songe à la scène merveilleuse de Fellini Roma, où les fresques à peine découvertes s'effacent dans la lumière, comme anéanties par l'air du temps présent.


La présente édition de l'Énéide offre un vaste panorama de l'art pictural antique. Sans citer l'intégralité des ouvres reproduites on peut donner quelques éléments de repères : les pièces les plus anciennes que nous présentons sont les fresques funéraires lucaniennes de Paestum (Italie du Sud), datant du ve siècle avant Jésus-Christ. Sont également reproduites une fresque étrusque de Vulci (troisième quart du ive siècle) et des peintures ornant le sarcophage des Amazones de Tarquinia (ive siècle également). Viennent ensuite les mosaïques de Pella en Grèce, de la toute fin du ive siècle avant Jésus-Christ et, de la même époque, la fresque des porteurs de torche de Agios Athanasios en Macédoine.

La grande majorité des ouvres choisies datent du ier siècle avant Jésus-Christ au ive siècle après Jésus-Christ. Les fresques et peintures qui ont subsisté datent essentiellement du ier siècle avant Jésus-Christ au ier siècle après Jésus-Christ. La source majeure est la Campanie, avec les villes ou villas de Stabies, Oplontis, Herculanum, Boscoreale et Pompéi. Quelques peintures de la même époque proviennent de Rome (par exemple celles la Villa Livia du ier siècle avant Jésus-Christ) ou de ses environs, notamment d'Ostie. Des fresques plus tardives sont également reproduites : par exemple la splendide scène de sacrifice du Mithraeum de Marino, dans le Latium, du iiie siècle après Jésus-Christ ou l'émouvant banquet de la tombe de Constanza, en Roumanie (ive siècle après Jésus-Christ).

En ce qui concerne les mosaïques, la période est plus vaste puisqu'elle commence au iiie siècle avant Jésus-Christ. et s'étend jusqu'au ive siècle. Il existe un foisonnement extraordinaire dans la création de mosaïques en particulier dans les provinces romaines d'Afrique du Nord, d'Arabie et d'Asie Mineure. La majeure partie de ces mosaïques date de la latinité tardive (iie-ive siècles).

- En Tunisie : Tunis (Musée national du Bardo), Dougga, Nabeul, Sousse, Carthage, Gafsa, El Jem, Oudna, Salakta.

- En Turquie : Zeugma (Musée de Gazantiep), Antioche.

- En Algérie : Timgad, Tipasa, Lambèse, Sétif.

- En Syrie : Apamée.

- En Angleterre : Low Ham (Somerset).

- En Italie : Ostie, Pompéi, Naples, Rome, Piazza Armerina (en Sicile), Capoue, Paestum, Palestrina.

- En Suisse : Orbe-Boscéaz.

- En Espagne : mausolée familial à Getxo (près de Bilbao), Gérone (Catalogne).

- En France : Aix-en-Provence, Paris (Musée du Louvre).

- En Roumanie : Constanza.

- En Bulgarie : Tombeau de Kazanlak.

- Aux États-Unis : New York (Metropolitan Museum of Art), Musée de Worcester.






La fortune de l'ouvre


" C'est le plus grand génie que l'humanité ait jamais produit, inspiré d'un souffle vraiment divin, le prophète de Rome. " (Claudel, à propos de Virgile, dans Réflexions sur la poésie)

Il est des textes que l'on dit fondateurs : l'Énéide, au même titre que l'Iliade, l'Odyssée ou dans un autre registre la Bible, en est sans conteste un pour le monde occidental. De sa publication à la fin du ier siècle avant Jésus-Christ jusqu'à nos jours, c'est une ouvre qui a inspiré nombre d'artistes tant dans le domaine littéraire que dans le domaine plastique ou musical. Il fut également jusqu'à une époque récente un des piliers de la culture et de l'éducation.

L'Antiquité a représenté par la mosaïque ou la sculpture des scènes tirées de l'Énéide, mais c'est surtout à l'époque renaissante et moderne que le nombre de représentations inspirées de l'ouvre de Virgile va exploser. Toutefois, de l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui, il n'y a pas de rupture, et l'Énéide est toujours présente dans les arts, avec comme sujet de prédilection les amours tragiques de Didon et Enée.

Le Moyen Âge français a exalté Virgile à l'époque carolingienne. Il fait du poète un prophète païen, ce qui permet à son ouvre d'être abondamment lue durant toute la période. On croit alors que sous la fable païenne se cache une vérité chrétienne. Sa suprématie se manifeste également en ce que l'un des premiers romans jamais écrits en français est l'Eneas, une réécriture du modèle virgilien. Dans ce texte, les passages consacrés aux divinités païennes sont estompés tandis que ceux relatifs aux amours (de Didon et Énée mais aussi du héros et de Lavinia) sont extraordinairement gonflés : le roman est né. Les manuscrits richement enluminés de l'ouvre en latin ou de ses avatars sont nombreux, tout comme les allusions à cette ouvre.

Dante fait du grand poète un des personnages majeurs de La Divine Comédie, conformément au mythe médiéval qui fait de Virgile un sage, un poète et un magicien tout à la fois. " Tu es mon maître et mon auteur, tu es le seul où j'ai puisé le beau style qui m'a fait honneur ", clame-t-il dans le chant I de l'Enfer. L'auteur vénéré, " source qui répand si grand fleuve de langage " apparaît dans La Divine Comédie comme le guide mandaté par Béatrice pour accompagner Dante à travers les neuf cercles de l'Enfer et le Purgatoire, et le renseigner sur ce qu'il voit.

Dès la Renaissance, le théâtre s'empare de l'épopée, et en particulier du chant consacré aux amours de Didon et Énée. Ce succès ne se démentira pas pendant l'époque moderne.



Les poètes et auteurs, de la Renaissance au xxe siècle, s'inspireront ouvertement de Virgile : Du Bellay, Racine, Chateaubriand, Baudelaire, Hugo, Borges, Butor. Tous à leur façon réinvestiront l'ouvre virgilienne, parfois même dans un esprit burlesque tel Scarron au xviie siècle (Virgile travesti).

L'opéra et la musique classique exploiteront aussi les passages les plus dramatiques de l'ouvre comme le Didon et Énée de Purcell. Au xviiie siècle, on compte une centaine d'opéras ou de cantates évoquant Didon ! Un siècle plus tard, Berlioz composera Les Troyens en s'inspirant des chants II et IV de l'Énéide.

C'est cependant surtout dans le domaine plastique et en particulier en peinture que se multiplieront les emprunts à l'Énéide. On dénombre une centaine de peintures sur les seules amours de Didon et Énée, plus de vingt sur le suicide de la reine de Carthage. On citera à titre d'exemples : Raphaël, Michel-Ange, Jan Brueghel, Tiepolo, Rubens, El Greco, Boucher, Turner, Burne-Jones etc.

Les sculptures privilégient le motif d'Énée portant Anchise (statues de Le Bernin, Girardon, Bouchardon) ; on citera aussi La mort de Didon de Claude-Auguste Cayot. Luigi Galligani réalise en 1997 une statue de la Sibylle de Cumes.

Le xxe siècle quoique moins prolifique peut-être n'oublie cependant pas le grand texte virgilien et dessinateurs, peintres, poètes y puisent leurs sujets. Le cinéma s'empare aussi de la légende d'Énée : Hélène de Troie de Robert Wise en 1953, la série de téléfilms intitulée l'Énéide de Franco Rossi (1974), les Conquérants héroïques de Giorgio Rivalta et Alfredo Antonini en 1962 qui s'inspirent des six derniers livres de l'Énéide et montrent la guerre menée par Énée pour le pouvoir en Italie.

Extraits de presse

Articles parus au moment de la publication dans La grande collection en 2009

L'édition et traduction illustrée que publie Diane de Selliers mérite de retenir l'attention. D'abord parce qu'elle est bilingue, ensuite parce qu'elle adopte la traduction rythmée de Marc Chouet, enfin - surtout - par une illustration somptueuse. Une réussite sans pareille !

L'Histoire

Le choix des illustrations est d'une richesse remarquable et la qualité des reproductions, comme toujours, irréprochable. Au plaisir d'admirer ces images, joint à celui de la lecture du texte, viennent s'ajouter une introduction de Philippe Heuzé, un ensemble d'annexes et, luxe suprême, le texte original en latin.

Connaissance des arts

La grande force de cette édition, outre la puissance quasi racinienne des vers de M. Chouet, est son incroyable richesse iconographique. Maquette soignée, photogravure remarquable, tout contribue au plaisir de lire.

Religion et Histoire

Un des grands intérêts de l'ouvrage tient au travail de mise en correspondance des images et des vers sur un plan tantôt symbolique, tantôt thématique.

Le Magazine littéraire

Le choix des illustrations et la qualité de leurs reproductions font de ce livre un chef-d'ouvre.

Historia

Diane de Selliers a puisé au vivier des fresques et mosaïques de l'Antiquité, préférant souvent la résonance poétique, politique et religieuse à l'illustration littérale. Belle Audace.

Beaux Arts Magazine

Alliant de façon si subtile le texte et les représentations visuelles, l'ouvrage est d'une stupéfiante beauté.

Libération

À la poésie de la langue vient répondre la fragilité de ces peintures merveilleuses. Une superbe édition.

Le Nouvel Observateur

La conversation entre le poème et l'image subjugue.

Le Monde

Éblouissement immédiat.

Les Échos

















Diane de Selliers, Éditeur

20, rue d'Anjou - 75008 Paris

Tél. : 01.42.68.09.00 - Fax : 01.42.68.11.50

Contact : Aurélie Razimbaud, ar@dianedeselliers.com

www.editionsdianedeselliers.com



" Mais le pieux Énée avait passé la nuit

À rouler dans son cour d'innombrables pensées.

Aussitôt que revient la féconde lumière,

Il sort pour explorer ce pays inconnu,

Pour savoir sur quels bords les vents l'ont amené. "

Livre premier, vers 305-309


À propos de l'auteurL'auteur

Du même auteur

L'Énéide

L'Énéide

Virgile

Poche, 576 pages

L' Énéide / Aeneis

L' Énéide / Aeneis

Virgile

Broché, 680 pages

Bucoliques

Bucoliques

Virgile

Broché, 416 pages

L'Énéide

L'Énéide

Virgile

Poche, 160 pages

L' Énéide

L' Énéide

Virgile

Relié, 784 pages

L'Enéide

L'Enéide

Virgile

Broché, 432 pages

L'Enéide

L'Enéide

Virgile

Broché, 448 pages

Bucoliques les georgiques

Bucoliques les georgiques

Broché, 274 pages

L'Énéide

L'Énéide

Virgile

Poche, 224 pages

ENEIDE

ENEIDE

VIRGILE

Poche, 191 pages

L'Enéide

L'Enéide

Virgile

Broché, 178 pages

L'Énéide

L'Énéide

Virgile

Poche, 128 pages

Enéide

Enéide

Virgile

Poche, 574 pages

Eneide, tome 2 - Livres V-VIII

Eneide, tome 2 - Livres V-VIII

Virgile

Broché, 380 pages

Énéide. Tome III - Livres IX-XII

Énéide. Tome III - Livres IX-XII

Virgile

Broché, 291 pages

Enéide, tome 1, livres I-IV

Enéide, tome 1, livres I-IV

Virgile

Broché, 193 pages

Bucoliques

Bucoliques

Virgile

Broché, 175 pages

Géorgiques

Géorgiques

Virgile

Broché, 225 pages

ENEIDE

ENEIDE

Publius Virgile

Broché, 448 pages

L'Antiquité - Textes choisis

L'Antiquité - Textes choisis

Virgile

Broché, 288 pages

L'Enéide

L'Enéide

Virgile

Broché, 190 pages

Bucoliques - Géorgiques

Bucoliques - Géorgiques

Virgile

Poche, 352 pages

Géorgiques

Géorgiques

Virgile

Broché, 396 pages

Georgiques

Georgiques

Virgile

Relié, 396 pages

Bucoliques

Bucoliques

Virgile

Broché, 125 pages

L'Eneide. Tome 1 - Edition bilingue

L'Eneide. Tome 1 - Edition bilingue

Virgile

Broché, 639 pages

L'Eneide

L'Eneide

Virgile

Broché

Les Bucoliques ; Les Géorgiques

Les Bucoliques ; Les Géorgiques

Virgile

Poche, 251 pages

L'Enéide

L'Enéide

Virgile

Poche, 442 pages

Énéide

Énéide

Virgile

Poche, 512 pages

Autres éditions (1)

Date d'édition Editeur Format
Eneide illustrée par les fresques et mosaïques antiques - Edition bilingue français-latin de Virgile ,Virginie Lérot ,Philippe Heuzé (Préface) ( 19 septembre 2013 ) - Diane de Selliers (19 septembre 2013) - 19/09/201319/09/2013Diane de Selliers (19 septembre 2013)BrochéComparer