“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

LA MORT N'EN SAURA RIEN. Reliques d'Europe et d'Océanie, 12 octobre 1999 au 24 janvier 2000. Musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie de Jean-Hubert Martin

LA MORT N'EN SAURA RIEN. Reliques d'Europe et d'Océanie, 12 octobre 1999 au 24 janvier 2000. Musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie

Par Jean-Hubert Martin, Yves Le Fur

LA MORT N'EN SAURA RIEN. Reliques d'Europe et d'Océanie, 12 octobre 1999 au 24 janvier 2000. Musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie

Broché, 262 pages

Paru le 23/02/2000 chez Réunion des Musées Nationaux

Classé n° 604.390 des ventes sur Amazon.fr
Prix éditeur
44,21 €
Langue
Français
ISBN-10

2711839273

ISBN-13

9782711839278

Dimensions

30,00 x 23,01 x 1,80 cm

Poids

901 grammes

Offres

Site Marchand Etat Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix...

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Cdiscount.com, Cultura.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, PriceMinister.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus).
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 262 pages
Date de publication : 23/02/2000
Langue : Français
ISBN-10 : 2711839273
ISBN-13 : 9782711839278
Prix éditeur : 44,21 €
Classement Amazon.fr : 604.390
Dimensions : 30,00 x 23,01 x 1,80 cm
Poids : 901 grammes

Relier les civilisations par le culte des reliques

Du simple crâne peint à la mise en scène saisissante du squelette vêtu des plus beaux habits d’apparat, ce beau livre reprend en photographie les plus belles pièces de l’exposition tenue à Paris en 1999. Les photographies, d’une grande qualité, mettent en lumière les liens qui unissent des civilisations aussi éloignées que l’Occident chrétien et l’Océanie.

Placées sous le patronage d’Apollinaire, dont est tiré le titre de l’ouvrage, les reliques expriment diverses attitudes des hommes envers leurs défunts, entre crainte et vénération. Mais n’y a-t-il pas là aussi un pied de nez audacieux fait à la mort, en croyant la vaincre ou la détourner ?

Anthropologues, historiens d’art ou de religion collaborent pour analyser les contacts et les similitudes observables entre ces civilisations à travers le culte des reliques. Une invitation au respect et à la réflexion sur le sujet universel par excellence.

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 98,43 € (soit 223% du prix éditeur)
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 15,47 €
  • - Plusieurs personnes ont créé des alertes prix et souhaitent acheter ce livre (93,00 € maximum)
  • - Ce livre est épuisé chez l'éditeur, il est maintenant rare et très prisé des collectionneurs.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente !

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

eBooks

Site Marchand Format DRM Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé...

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé...

Recherche en cours...

Il n'y a actuellement aucune critique pour ce livre.
Parés des plus riches ornements, surmodelés ou logés dans des dispositifs impressionnants, les crânes des défunts d'exception étaient conservés dans de nombreuses civilisations. Ces parures métamorphosaient les restes, voués à la disparition, en reliques, présences douées de pouvoirs, intercédant entre le monde des vivants et le monde de l'au-delà et des ancêtres. Historiens des religions, historiens d'art ou anthropologues analysent ici le double regard que l'on peut porter sur le phénomène reliquaire, en Europe et en Océanie, et situent le contexte des œuvres et les conditions de contacts entre les cultures. La socialisation de la mort, le système complexe d'échange des chasses aux têtes en Mélanésie sont mis en parallèle avec les phénomènes identitaires des ossuaires européens et les collectes de crânes de " sauvages " pour les musées. Le renouveau de la production et la diffusion, jusqu'en Océanie, des reliques catholiques sont contemporains de l'époque où les missionnaires faisaient disparaître les religions océaniennes. Rapprocher les " crânes-reliquaires " d'Europe et d'Océanie vise à mettre en perspective des conceptions apparemment différentes du sacré. Elles invitent cependant à un identique respect. La beauté et la puissance expressive de ces œuvres souvent méconnues, leurs résonances affirment le pouvoir de l'art de surseoir à la mort. " La mort n'en saura rien ", vers emprunté au Guetteur mélancolique d'Apollinaire, évoque les liens intimes ou prestigieux que l'humanité a pu entretenir avec ses défunts, et leur mémoire.

Autres éditions

Couverture Date d'édition Editeur Format
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782711839278&jscmd=viewapi&callback=gbookscb