“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Paul Cézanne de Maurice Merleau-Ponty

Paul Cézanne

Par Maurice Merleau-Ponty, Françoise Cachin (Préface)

Paul Cézanne

Broché, 71 pages

Paru le 16 février 2006 chez RMN

Classé n° 261.257 des ventes sur Amazon.fr
Illustrations
Couleur
Prix éditeur
8,50 €
Langue
Français
ISBN-10

271185194X

ISBN-13

9782711851942

Dimensions

17,0 x 22,0 x 1,0 cm

Poids

330 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 71 pages
Date de publication : 16 février 2006
Illustrations : Couleur
Éditeur : RMN
Langue : Français
ISBN-10 : 271185194X
ISBN-13 : 9782711851942
Prix éditeur : 8,50 €
Classement Amazon.fr : 261.257
Dimensions : 17,0 x 22,0 x 1,0 cm
Poids : 330 grammes

Infos Prix

  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 4,26 €
  • - Une personne a ajouté ce livre en favoris.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé…

Résumé

" Comment présenter l'immense génie de Paul Cézanne, cet artiste complexe, solitaire, intransigeant, père de la modernité... "II est celui qui peint", résumait, tout simplement, Maurice Denis... Depuis la fin du XIXe siècle, nombreux sont ceux qui ont cherché à communiquer leur propre compréhension du "mythe" Cézanne. Maurice Merleau-Ponty a su, mieux que quiconque, montrer la mesure de la justesse, de la distinction, de la force de Paul Cézanne. " Françoise Cachin, ancienne directrice des Musées de France. Depuis 1931, la Réunion des musées nationaux publie des textes d'histoire de l'art pour accompagner les expositions qu'elle organise. Le lecteur trouvera ici un texte paru en 1974, à l'occasion de l'exposition " Cézanne " qui s'est déroulée cette année-là au musée de l'Orangerie. Nous avons choisi de l'associer à la découverte des oeuvres de l'artiste conservées dans les musées de France.

Extrait du livre :
Le doute de Cézanne
Maurice Merleau-Ponty

Il lui fallait cent séances de travail pour une nature morte, cent cinquante séances de pose pour un portrait. Ce que nous appelons son oeuvre n'était pour lui que l'essai et l'approche de sa peinture. 11 écrit en septembre 1906, âgé de soixante -sept ans, et un mois avant de mourir : «Je me trouve dans un tel état de troubles cérébraux, dans un trouble si grand que j'ai craint, à un moment, que ma faible raison n'y passât [...]. Maintenant il me semble que je vais mieux et que je pense plus juste dans l'orientation de mes études. Arriverai-je au but tant cherché et si longtemps poursuivi ? [...] J'étudie toujours sur nature et il me semble que je fais de lents progrès.» La peinture a été son monde et sa manière d'exister. Il travaille seul, sans élèves, sans admiration de la part de sa famille, sans encouragement du côté des jurys. Il peint l'après-midi du jour où sa mère est morte. En 1870, il peint à L'Estaque pendant que les gendarmes le recherchent comme réfractaire. Et pourtant il lui arrive de mettre en doute cette vocation. En vieillissant, il se demande si la nouveauté de sa peinture ne venait pas d'un trouble de ses yeux, si toute sa vie n'a pas été fondée sur un accident de son corps. À cet effort et à ce doute répondent les incertitudes ou les sottises des contemporains. «Peinture de vidangeur saoul», disait un critique en 1905. Aujourd'hui, Camille Mauclair tire encore argument contre Cézanne de ses aveux d'impuissance. Pendant ce temps, ses tableaux sont répandus dans le monde. Pourquoi tant d'incertitude, tant de labeur, tant d'échecs, et soudain le plus grand succès ?
Zola, qui était l'ami de Cézanne depuis l'enfance, a été le premier à lui trouver du génie, et le premier à parler de lui comme d'un «génie avorté».

À propos de l'auteurL'auteur

https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782711851942&jscmd=viewapi&callback=gbookscb