“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Antoni Tapiès d'Youssef Ishaghpour

Antoni Tapiès

Par Youssef Ishaghpour

Belle reliure, 160 pages

Paru le 25 octobre 2006 chez Hazan

Classé n° 812.778 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Illustrations
Couleur
Prix éditeur
35,50 €
Langue
Français
ISBN-10

2754101241

ISBN-13

9782754101240

Dimensions

22,5 x 29,0 x 1,8 cm

Poids

1100 grammes

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Eyrolles.com, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, LOccasionDeLire.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Belle reliure, 160 pages
Date de publication : 25 octobre 2006
Collection : Oeuvres Ecrits
Illustrations : Couleur
Éditeur : Hazan
Langue : Français
ISBN-10 : 2754101241
ISBN-13 : 9782754101240
Prix éditeur : 35,50 €
Classement Amazon.fr : 812.778
Dimensions : 22,5 x 29,0 x 1,8 cm
Poids : 1100 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 13,69 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 6,65 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 61% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Une personne a créé une alerte prix et souhaite acheter ce livre (10,20 € maximum).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 1 mois.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

[...] Loin du cliché banal de l'artiste muni de tout son nécessaire d'originalité, de personnalité, de style etc., grâce à quoi se communique le langage des oeuvres, il y a, pour l'auteur, avant tout, un noyau de pensée plus anonyme, un noyau collectif dont il est le modeste serviteur. C'est la zone où se situe la sagesse sous-jacente à toutes les idéologies et à toutes les fatales contingences du monde. C'est la pulsion de instinct de vie, de connaissance, d'amour, de liberté qui a été conservée et vivifie la sagesse de toujours. Ses formes concrètes, indispensables à la communication de ses messages, sont les épisodes obligés des lois de croissance de l'art en chacun de ses moments. L'image du mur, avec ses innombrables connotations, constitue te naturellement un de ces épisodes.

Antoni Tàpies

Scarifications, empreintes, collages multiples, sable, terre, bois, ficelle, mots, lettres : le répertoire de Tàpies est sans fin, sans limite. Miro l'a encouragé à user de toutes les formes et de tous les matériaux. Mais plus encore, un environnement privé de sens - celui de l'Espagne de l'après-guerre où réalité officielle ne coïncidait en rien avec le réel. Insensiblement le vrai réel va revendiquer sa prééminence, l'expressivité des matériaux de plus en plus organiques, attribuer davantage de matérialité que de signification à sa peinture. Et c'est le début de sa peinture informelle, l'utilisation des terres, des poudres de marbre, avec laquelle il connaîtra une renommée internationale.
Sur ces grands pans de murs incarnés, en métamorphose constante, où d'aucun voient «une métaphysique de la matière» Tàpies, infatigable, greffera des objets, des matériaux de toute sorte convoqués par la nécessité de pousser jusqu'à leur extrémité les exigences de la peinture et du peintre-sujet.

Extrait du livre :
L'époque de la grandeur et de l'expansion économique et politique de la Catalogne se situe au Moyen Âge. Au XVe siècle, la Castille domine la brillante Catalogne et ainsi débute, pour celle-ci, une histoire d'oppression, de souffrance et de révolte. 1850 annonce une renaissance littéraire, avec Jacinto Verdaguer, et aussi la revendication d'autonomie. Ce renouveau culmine, au tournant du XXe siècle, dans l'architecture, dont l'oeuvre de Gaudi est la plus célèbre. Ainsi, la Catalogne, sans traverser véritablement la Renaissance et le classicisme, est pas­sée d'une culture de Moyen Âge au «modernisme», qui réunit l'héritage catalan, l'ouverture traditionnelle à l'Orient et les courants romantiques et symbolistes de l'Europe du Nord. À tout cela, dès le milieu des années 1920, s'oppose une Catalogne bien-pensante qui, avec le noucentism, affirme une volonté de retour au classicisme, à la clarté méditerranéenne, au modèle «éternel» du temple grec. Mais ce sont le modernisme et le «germanisme» catalan, plus intérieur et secret, qui auront les faveurs de Tapies, admirateur de Wagner, de Nietzsche, de Schopenhauer, de la musique surtout et des paysages du Nord, les bois, les brumes, la tempête, les lacs...

Dans ses mémoires ou ses conversations, Antoni Tàpies n'évoque l'éclatante splendeur de la lumière solaire méditerranéenne qu'à une seule occasion : la pro­clamation de la république en 1932, qui redonne à la Catalogne son autonomie et son gouvernement. Le père d'Antoni Tàpies devient conseiller juridique de la Generalitat, et lui-même travaille un moment dans les services du gouvernement. La Catalogne et Barcelone seront les derniers bastions de la République, qui tombe en janvier 1939 après une longue résistance pendant laquelle les bombes démolissent la librairie du grand-père de Tàpies et sa maison natale. La destruc­tion et la misère générale s'accompagnent de l'interdiction d'être catalan et de parler la langue. La mise à mort de Companys, président de la Generalitat, arrêté en France par la Gestapo et remis à Franco, constitue dans la vie de Tàpies, qui a alors 15 ans, un jalon de première importance.

À propos de l'auteurL'auteur

Historien de l'art, critique, professeur à l'université René Descartes (Paris V), Youssef Ishaghpour a publié des essais sur les peintres de la secondre moitié du XXe siècle : Morandi, Rauschenberg, Rothko, Staël, aussi bien que sur Courbet et Manet. Il est également l'auteur d'une monographie monumentale consacrée à Orson Welles.

Du même auteur

Le cinéma - Histoire et théorie

Le cinéma - Histoire et théorie

Youssef Ishaghpour

Broché, 169 pages

Choreh Feyzdjou, l'épicerie de l'apocalypse

Choreh Feyzdjou, l'épicerie de l'apocalypse

Youssef Ishaghpour

Broché, 91 pages

Courbet, le portrait de l'artiste dans son atelier

Courbet, le portrait de l'artiste dans son atelier

Youssef Ishaghpour

Broché, 166 pages

Kiarostami - Le réel, face et pile

Kiarostami - Le réel, face et pile

Youssef Ishagpour

Broché, 159 pages

Arbres

Arbres

Youssef Ishaghpour

Broché, 116 pages

Visconti - Le sens et l'image

Visconti - Le sens et l'image

Youssef Ishaghpour

Relié, 299 pages

Proche et lointain

Proche et lointain

Youssef Ishaghpour

Broché, 128 pages

Staël - La peinture et l'image

Staël - La peinture et l'image

Youssef Ishaghpour

Broché, 111 pages

Formes de l'impermanence - Le Style de Yasujiro Ozu

Formes de l'impermanence - Le Style de Yasujiro Ozu

Youssef Ishaghpour

Broché, 101 pages

Orson Welles cinéaste, une caméra visible, tome 2

Orson Welles cinéaste, une caméra visible, tome 2

Youssef Ishaghpour

Relié, 427 pages

Osron Welles cinéaste, une caméra visible, tome 3

Osron Welles cinéaste, une caméra visible, tome 3

Youssef Ishaghpour

Relié, 872 pages

La miniature persane - Le miroir et le jardin.

La miniature persane - Le miroir et le jardin.

Youssef Ishaghpour

Broché, 58 pages

Poussin, la ou le Lointain

Poussin, la ou le Lointain

Youssef Ishaghpour

Poche, 29 pages

Visconti. Le sens et l'image

Visconti. Le sens et l'image

Ishaghpour

Broché, 243 pages