“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Aux sources de la peinture aborigène - Australie-Tjukurrtjanu de Judith Ryan

Aux sources de la peinture aborigène

Australie-Tjukurrtjanu

Par Judith Ryan, Philip Batty, Stéphane Martin (Préface)

Broché, 316 pages

Paru le 6 octobre 2012 chez SOMOGY

Classé n° 718.227 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
45,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2757205498

ISBN-13

9782757205495

Dimensions

22,3 x 28,5 x 2,5 cm

Poids

1685 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Eyrolles.com, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 316 pages
Date de publication : 6 octobre 2012
Collection : Coedition Musee
Éditeur : SOMOGY
Langue : Français
ISBN-10 : 2757205498
ISBN-13 : 9782757205495
Prix éditeur : 45,00 €
Classement Amazon.fr : 718.227
Dimensions : 22,3 x 28,5 x 2,5 cm
Poids : 1685 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 89,85 € (soit 200% du prix éditeur)
  • - Une personne a ajouté ce livre en favoris.
  • - 13 personnes ont créé des alertes prix et souhaitent acheter ce livre (minimum 10 €, moyenne 32,18 €, maximum 75 €).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 1 semaine.
  • - Cette édition semble épuisée, ce livre est maintenant rare et très prisé.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

Cette exposition unique en son genre part à la recherche des origines d'un mouvement artistique majeur né à Papunya en 1971-72, mouvement que l'on pourrait qualifier d'équivalent australien du cubisme européen ou de l'expressionnisme abstrait américain. Ici, dans un lieu des plus improbables - un territoire gouvernemental situé dans les grands déserts d'Australie centrale - un groupe d'initiés aborigènes commença à transposer les peintures rituelles éphémères sur des tableaux.
Arrivé à Papunya en 1971, Geoffrey Bardon, jeune professeur de dessin, eut l'idée de faire venir à l'école des Anciens, pour renouer le lien des jeunes générations avec leur propre culture. Il les encouragea à peindre sur les murs de l'école. Ce que Geoffrey Bardon avait initié avec le mur de l'école n'était que le germe du mouvement. Avec ces artistes, il fonda une première coopérative et établit des relations avec des galeries à Alice Springs.
Ni repris, ni adapté d'une quelconque autre tradition artistique, l'Art du désert Occidental relève du domaine de l'art contemporain. Il tire sa force du choc de l'ancien devenu nouveau. Peintes sur des morceaux de panneaux recyclés, les premières peintures frappent par leur intensité brute, la plénitude du geste et leur énergie visuelle. Se confrontant à de nouveaux matériaux - crayons, pinceaux, peintures émaillées et acryliques - les artistes transposèrent leurs dessins archétypaux sur les rectangles et carrés à bords irréguliers de la toile.
Ces premiers tableaux, peu nombreux, rendirent palpable et permanent un art éphémère autrefois lié aux sites cérémoniels. Les tableaux sont de ce fait investis d'un pouvoir rituel et solennel. Entre 160 et 200 toiles d'une vingtaine d'artistes fondateurs du mouvement seront présentées dans l'exposition en regard d'une centaine d'objets où apparaissent des motifs traditionnels aborigènes.

À propos de l'auteurL'auteur

Judith Ryan est conservateur en chef pour l'art aborigène à la National Gallery of Victoria. Elle s'intéresse plus particulièrement à la diversité, au dynamisme et aux évolutions de l'art aborigène australien. Elle a été commissaire de plus de quarante expositions et a publié de très nombreux ouvrages dans ce domaine. Philip Batty est conservateur en chef du département d'anthropologie du Museum Victoria.
Il fut directeur du National Cultural Aboriginal Institute et cofondateur de la Central Australian Aboriginal Media Association. Il a vécu en Australie centrale durant quinze ans, dont trois passés à Papunya.