“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Du Bosphore à l'Adriatique. Des photographes franç

Du Bosphore à l'Adriatique. Des photographes franç

Du Bosphore à l'Adriatique. Des photographes franç

Broché, 142 pages

Paru le 25 juin 2009 aux éditions du Patrimoine

Classé n° 413.466 des ventes sur Amazon.fr
Prix éditeur
22,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2757700642

ISBN-13

9782757700648

Dimensions

24,5 x 29,0 x 1,4 cm

Poids

866 grammes

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 142 pages
Date de publication : 25 juin 2009
Langue : Français
ISBN-10 : 2757700642
ISBN-13 : 9782757700648
Prix éditeur : 22,00 €
Classement Amazon.fr : 413.466
Dimensions : 24,5 x 29,0 x 1,4 cm
Poids : 866 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 12,70 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 11,39 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 42% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Ceux qui ont lu ce livre ont également aimé…

Résumé

De 1878 à 1914, des photographes français parcourent les Balkans - une contrée, ou plutôt un Orient " mal défini " au dire de Pierre Larousse. Héritiers de la tradition du " Grand Tour " issue des artistes du XVIIIe siècle, ils bénéficient de la modernisation des pratiques du voyage, notamment du chemin de fer avec l'inauguration de l'Orient-Express en 1883, et de l'apparition des premiers guides, le " Baedeker " et le " Joanne ". Ces photographes, que les conditions géopolitiques tumultueuses ne rebutent pas (conclu en 1878, le traité de Berlin, qui organise le reflux de la vague ottomane présente dans les Balkans depuis le XVe siècle, laisse libre cours aux conflits nationalistes), figent à merci, en noir et blanc d'abord puis, à partir de 1907, en couleurs avec l'apparition du procédé autochrome, un riche patrimoine architectural dans cette région du monde tour à tour submergée par les Empires romain, byzantin et ottoman et qui a bénéficié, plus ponctuellement, des influences vénitienne sur les côtes adriatiques et austro-hongroise au nord. De ces voyages naîtra un goût pour les arts byzantins relayé par plusieurs publications tant universitaires que destinées au grand public. En 1910, avec la première édition du Manuel d'art byzantin, la discipline s'installe durablement dans le cursus des études universitaires. Mais ces photographes - qui ont pour nom Jean-Baptiste Feuvrier (1842-1921), Jules Gervais-Courtellemont (1863-1931), Aymar de La Baume Pluvinel (1860-1938), Auguste Léon (1857-1942), Gabriel Millet (1867-1953), Eugène Richtenberger (1856-1920) , ils sont vingt et un présentés dans l'exposition - ne se borneront pas à immortaliser les monuments. Ils s'attacheront également, pour certains, à photographier les hommes et les femmes dans leurs costumes traditionnels, et feront oeuvre d'anthropologue en observant leur mode de vie. Ces archives photographiques participent ainsi d'un mouvement de réappropriation des cultures grecque, romaine et byzantine, mais insidieusement celui-ci conduira à réfléchir sur l'urbanisme des villes de l'avenir. Le Voyage d'Orient de Le Corbusier dans les Balkans en 1911 - un voyage au cours duquel il n'omet de photographier ni les anciennes maisons d'Istanbul ni celles d'Andrinople - apparaît aujourd'hui comme emblématique de ce nouveau regard jeté sur l'architecture.

De 1878 à 1914, des photographes français parcourent les Balkans, bénéficiant de la modernisation des pratiques du voyage et de l'apparition des premiers guides touristiques. Ces hommes, que les conditions géopolitiques tumultueuses ne rebutent pas, se montrent sensibles au riche patrimoine architectural de cette région du monde tour à tour investie par les empires romain, byzantin et ottoman, ou soumise aux influences de Venise et de l'Autriche-Hongrie. Ils s'attachent également à photographier les hommes et les femmes en costumes traditionnels dans leur cadre de vie.
L'introduction de l'ouvrage présente le champ d'action de ces photographes, le cadre dans lequel ils opéraient, analyse leurs sujets d'intérêt et souligne la valeur patrimoniale de ces archives photographiques. Les images, regroupées ensuite en cinq chapitres thématiques, sont accompagnées de notices détaillées.

À propos de l'auteurL'auteur

Autres éditions (1)

Date d'édition Editeur Format
Du Bosphore à l'Adriatique - Des photographes français découvrent les monuments des Balkans 1878-1914 de Sylvie Clavel (25 juin 2009) Broché - 25/06/200925/06/2009BrochéComparer
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782757700648&jscmd=viewapi&callback=gbookscb