“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Atheismes Philosophiques d'Emmanuel Chubilleau

Atheismes Philosophiques

Par Emmanuel Chubilleau, Eric Puisais

Broché, 279 pages

Paru le 30 novembre 2000 chez Kimé

Classé n° 1.208.632 des ventes sur Amazon.fr
Prix éditeur
26,40 €
Langue
Français
ISBN-10

2841742172

ISBN-13

9782841742172

Dimensions

14,5 x 21,0 x 2,3 cm

Poids

480 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 279 pages
Date de publication : 30 novembre 2000
Éditeur : Kimé
Langue : Français
ISBN-10 : 2841742172
ISBN-13 : 9782841742172
Prix éditeur : 26,40 €
Classement Amazon.fr : 1.208.632
Dimensions : 14,5 x 21,0 x 2,3 cm
Poids : 480 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 41,94 € (soit 159% du prix éditeur)
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 21,99 €
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

Il est étonnant que celui qui se présente comme libéré de vaines et dangereuses illusions, se définisse nominalement par ce qu'il nie ! De fait, l'athéisme qui naît contre une religion établie veut s'en affranchir par le seul pouvoir de la raison, et tout ce qui excède le pouvoir de cette faculté est renvoyé au placard des illusions, qu'elles soient transcendantales ou idéologiques. Dans les deux cas, il s'agit toujours de soupçonner certains produits de la raison comme de monstrueux développements qui aliènent l'homme.
Et l'athée est bien celui qui ne veut pas croire à cette production aliénante qui structure et enferme les gestes et les pensées dans un manège préétabli. Penseur voulant se libérer de ses contraintes internes, l'athée refuse d'apporter son adhésion à un Dieu dont il nie l'existence. Un tel refus nécessite une réflexion critique sur la raison elle-même qui, dans et par sa structure, reste encore dépendante de prémisses théologiques.
La figure de l'athée résulte donc d'une libération de processus préjudiciables à sa lucidité. Dieu ne serait qu'un néant, un non-être, une grande absence. Pourtant, ne pas croire en un Dieu n'exige pas sa suppression, et, au demeurant, je peux bien rester incrédule quant à ce qui est dit de Dieu et ne pas me prononcer sur Dieu lui-même. En effet, pourquoi ne pas considérer l'athée comme un homme sans Dieu, indépendamment d'un jugement sur son existence, et à quoi bon mesurer à l'aune de notre finitude l'incommensurable, l'infini, puisque ce sont là les caractères qu'on lui impute ?

À propos de l'auteurL'auteur

https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782841742172&jscmd=viewapi&callback=gbookscb