“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Transformations soviétiques et mémoires en Asie centrale - De l'indigénisation à l'indépendance de Vincent Fourniau

Transformations soviétiques et mémoires en Asie centrale

De l'indigénisation à l'indépendance

Par Vincent Fourniau (Avec la contribution de)

Transformations soviétiques et mémoires en Asie centrale

Broché, 350 pages

Paru le 21 mars 2019 chez Les Indes savantes

Classé n° 841.942 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
33,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2846544573

ISBN-13

9782846544573

Dimensions

15,8 x 24,0 x 1,8 cm

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 350 pages
Date de publication : 21 mars 2019
Collection : Etudes Asie
Éditeur : Les Indes savantes
Langue : Français
ISBN-10 : 2846544573
ISBN-13 : 9782846544573
Prix éditeur : 33,00 €
Classement Amazon.fr : 841.942
Dimensions : 15,8 x 24,0 x 1,8 cm

eBooks

Format Prix

Résumé

Depuis la fin de l'URSS, le monde s'est aisément habitué à l'existence de quinze Etats différents se partageant l'espace ex-soviétique et il a considéré comme acquis que l'Ouzbékistan soit le pays des Ouzbeks et le Kirghizstan celui des Kirghizes. Il a semblé également logique que l'éclatement de l'URSS soit dû largement à son ingérable diversité, surtout quand y évoluaient de nombreuses populations musulmanes dont on estimait qu'elles avaient été globalement tenues en dehors des réseaux de pouvoir. Les développements politiques au sein de l'espace post-soviétique semblent aussi aller dans ce sens, notamment depuis l'accession de Vladimir Poutine au pouvoir en Russie en 1999 : seule la Russie accepte de lier son nom à l'héritage étatique soviétique, avec lequel les anciennes républiques non russes se sont grandement distancées depuis 1991. A sa fondation, l'URSS a systématisé le fait d'ériger certains conglomérats ethno-confessionnels et linguistiques en " fait national ". On désigna ces identités ethnolinguistiques et culturelles par les mots traduits en français par " nationalité ", qui rend ce que nous appelons plutôt des ethnies. Avec le vote de la souveraineté puis de l'indépendance par les parlements des cinq RSS de la région, le " national " s'est servi des institutions soviétiques pour modifier son identité et en éliminer le soviétique. Il est donc nécessaire d'observer comment l'Empire, tsariste puis soviétique, a conçu les relations du centre avec ses " indigènes " et les interrelations, parfois inattendues et surprenantes, qui se sont développées en un siècle.

À propos de l'auteurL'auteur

Vincent Fourniau est directeur d'études à l'EHESS, spécialiste des anciennes républiques soviétiques d'Asie centrale. Il a dirigé pendant plusieurs années l'Institut français d'études sur l'Asie centrale de Tachkent (Ouzbékistan), lequel a publié de nombreux travaux sur la région.
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782846544573&jscmd=viewapi&callback=gbookscb