“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Résistances au travail de Stephen Bouquin

Résistances au travail

Par Stephen Bouquin, Louis-Marie Barnier, José Calderon, Pascal Depoorter

Broché, 249 pages

Paru le 26 juin 2008 aux éditions Syllepse

Classé n° 794.126 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
21,00 €
Langue
Français
ISBN-10

284950176X

ISBN-13

9782849501764

Dimensions

15,0 x 21,0 x 1,4 cm

Poids

330 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Eyrolles.com, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 249 pages
Date de publication : 26 juin 2008
Collection : Le Present Avenir
Éditeur : Editions Syllepse
Langue : Français
ISBN-10 : 284950176X
ISBN-13 : 9782849501764
Prix éditeur : 21,00 €
Classement Amazon.fr : 794.126
Dimensions : 15,0 x 21,0 x 1,4 cm
Poids : 330 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 10,47 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 7,93 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 50% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Une personne a créé une alerte prix et souhaite acheter ce livre (6 € maximum).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 2 mois.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

L'ouvrage rassemble des contributions de sociologues, historiens et anthropologues dont le dénominateur commun est de développer un regard critique du travail. Il est le fruit de plusieurs
séminaires portant sur la problématique des dominations et résistances au travail.

Depuis une dizaine d'années, la sociologie du travail a opéré un retour critique sur les réalités du travail, sur l'entreprise, sur les modes d'organisation et de mobilisation du facteur humain.
En mettant en relief la dégradation des conditions de travail, le durcissement des relations interpersonnelles, la permanence des contraintes d'engagement non seulement du corps mais de la subjectivité, notamment autour de la logique de compétence et de la qualité, cette sociologie critique a le mérite de démystifier bon nombre de représentations du travail comme « enrichissant », « créatif » et « autonome ». Cette sociologie fait la démonstration que, par-delà les transformations technologiques ou sociales, la condition salariale demeure coercitive.

Sans contester l'existence des modes de domination, de consentement ou de servitude, le présent ouvrage propose une lecture des dynamiques de recomposition de la condition salariale qui intègre l'éventualité de résistances, souvent informelles voire clandestines, tant de la part des individus que des collectifs de travail. Il part du postulat que le travail salarié, s'il est un espace
au sein duquel se perpétuent des formes de domination, n'est pas pour autant une cage de fer interdisant des conduites sociales rétives ou d'opposition.

Rares sont les romans, même de science-fiction, fondés sur l'invraisemblance. Il en est de même avec les enquêtes en sciences sociales. Il existe néanmoins des vraisemblances négligées. Les résistances au travail en font partie. Le management contemporain a beau exalter l'individu, il exige encore et toujours une subordination à sa logique. Il n'est pas aisé d'y échapper. Pourtant, aujourd'hui comme hier, la subjectivité rebelle se fraie un chemin. La logique de valorisation a supplanté le despotisme de la fabrique. Mais peu de salariés sont dupes. On peut céder sans consentir, et faire le minimum tout en respectant les apparences. Les résistances au travail se situent dans les interstices de la domination. Elles reconstruisent des espaces d'autonomie qui échappent en partie à la domination. Elles anticipent et nourrissent l'action collective. Ce livre expose et analyse ces pratiques non conformes qui ressurgissent toujours. La relation salariale est ainsi faite : n'en déplaise à ceux qui pensent avoir gagné la partie grâce à la précarisation et au chômage ; n'en déplaise aussi à ceux qui, par leurs analyses compassionnelles sur la souffrance au travail, négligent les capacités de résistance des collectifs.

À propos de l'auteurL'auteur