“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Emancipation de la psychiatrie - Des garde-fous à l'institution démocratique de Jean-Pierre Martin

Emancipation de la psychiatrie

Des garde-fous à l'institution démocratique

Par Jean-Pierre Martin (Avec la contribution de)

Broché, 192 pages

Paru le 4 avril 2019 aux éditions Syllepse

Classé n° 891.344 des ventes sur Amazon.fr
Collection
Prix éditeur
20,00 €
Langue
Français
ISBN-10

2849507148

ISBN-13

9782849507148

Dimensions

15,0 x 21,0 x 1,1 cm

Poids

264 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, Rakuten.com, RecycLivre.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 192 pages
Date de publication : 4 avril 2019
Collection : Utopie Critique
Éditeur : Editions Syllepse
Langue : Français
ISBN-10 : 2849507148
ISBN-13 : 9782849507148
Prix éditeur : 20,00 €
Classement Amazon.fr : 891.344
Dimensions : 15,0 x 21,0 x 1,1 cm
Poids : 264 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 14,23 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 11,00 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 29% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Une personne a créé une alerte prix et souhaite acheter ce livre (10 € maximum).
  • - Dernière alerte prix créée : il y a 5 mois.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

Une histoire critique de la psychiatrie, tel est le projet de ce livre, celle d'une libération de l'enfermement de la folie et de ses contraintes inhumaines, produits de la domination de la raison d'État. La notion de santé mentale a été présentée une volonté d'émancipation par la science. Elle est aujourd'hui une politique de régulation d'un marché public-privé sécuritaire, imposée hors de toute démarche démocratique. Sa gestion néolibérale est centrée sur les résultats comptables et des mesures sécuritaires d'enfermement. Dans ce contexte les soignants sont à nouveau les garde-fous d'un nouvel «ordre protectionnel» médicalisé. La rupture avec la réalité catastrophique de la psychiatrie publique est, pour l'auteur, un espace d'utopie concrète. Il l'aborde à partir de sa pratique psychiatrique au sein d'un centre d'accueil et prolonge la réflexion amorcée dans ses ouvrages précédents: Psychiatrie­ dans la Ville et La Rue des précaires (Érès, 2000 et 2011). L'auteur a expérimenté et postule la possibilité d'une psychiatrie différente au sein de pratiques institutionnelles ouvertes, en lien avec les «tiers sociaux» dont les familles et les structures politiques. Ce livre s'appuie sur l'apport des connaissances de la psychanalyse et des sciences sociales dans l'analyse institutionnelle, ­d'allers-retours entre Freud et Marx. Libérer la folie de ses contraintes médicalisées est donc une utopie concrète, une réappropriation du métier de soignant et de son éthique d'engagement humain, avec ses moyens de formation et matériels, dont les luttes ouvrent une approche renouvelée du normal et du pathologique. Une première émancipation est de subvertir les politiques de santé mentale administrées, alors que celles-ci instrumentalisent l'essor de techniques modernes en support de «bonnes pratiques» d'évaluation comptable. Une seconde est de sortir d'une politique de gestion des risques, de précaution plus que de prévention collective. Le contrôle social est la négation de toute protection sociale et de services publics solidaires, mais aussi de réels droits humains collectifs des patients. Ces deux entrées s'ouvrent à une émancipation qui sorte le patient de la naturalisation biologique et d'une supposée dangerosité dont les études sérieuses montrent qu'elle est exceptionnelle. Son émancipation politique passe donc par l'abrogation de la loi sécuritaire du 5 juillet 2011 et des lois de santé qui régentent aujourd'hui la psychiatrie. Doit être réactualisé l'ensemble des acquis de pratiques alternatives à l'asile carcéral, les expériences de secteur psychiatrique des cinquante dernières années. Une politique de santé mentale passe par les pratiques de psychothérapie institutionnelle et la reconnaissance des droits humains des patients qui participent des luttes d'émancipation dans la société. Le livre est un plaidoyer pour une transition politique vers des institutions où se mène une politique de santé mentale d'humanisation et de désaliénation du soin psychiatrique, et appelle à un débat public pour une institution démocratique de la psychiatrie.

À propos de l'auteurL'auteur

Jean-Pierre Martin est membre du comité européen "Droit, éthique et psychiatrie" et de l'Union syndicale de la psychiatrie. Il a publié aux éditions Erès, Psychiatre dans la ville et La Rue des précaires.
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782849507148&jscmd=viewapi&callback=gbookscb