“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Ralentir Ecole de Jean-Paul Auffray

Ralentir Ecole

Par Jean-Paul Auffray, Hugues Aufray (Préface)

Broché, 445 pages

Paru le 9 octobre 2008 chez Faton

Classé n° 896.750 des ventes sur Amazon.fr
Prix éditeur
19,50 €
Langue
Français
ISBN-10

2878441176

ISBN-13

9782878441178

Dimensions

15,0 x 21,0 x 2,5 cm

Poids

730 grammes

Meilleur prix

D'occasion

Neuf

Enchères

eBooks

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Total
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

Les offres sont recherchées sur les sites : AbeBooks.fr, Amazon.fr, Ammareal.fr, Biblio.com, Cdiscount.com, Decitre.fr, eBay.fr, Eyrolles.com, Fnac.com, Label-Emmaus.co, Le-livre.fr, Livrenpoche.com, Momox-Shop.fr, LOccasionDeLire.fr, Rakuten.com. Pour chaque offre est affiché le prix de vente, les frais de port pour la France métropolitaine ainsi que l'état du livre. Les offres sont récupérées en temps réel (à 5 minutes près) et sont classées par défaut par prix (port inclus). Pour Amazon.fr, les frais de port affichés ici sont une estimation.
* Fnac.com : retrait en magasin = 5% de remise

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : Broché, 445 pages
Date de publication : 9 octobre 2008
Éditeur : Faton
Langue : Français
ISBN-10 : 2878441176
ISBN-13 : 9782878441178
Prix éditeur : 19,50 €
Classement Amazon.fr : 896.750
Dimensions : 15,0 x 21,0 x 2,5 cm
Poids : 730 grammes

Infos Prix

  • - Prix moyen d'occasion : 5,84 €
  • - Prix le moins cher enregistré depuis 6 mois : 3,01 €
  • - En achetant ce livre d'occasion, vous pouvez réaliser en moyenne 70% d'économie par rapport au prix éditeur.
  • - Astuce : en créant une alerte prix, vous pouvez être informé par e-mail dès qu'une bonne affaire se présente ! En savoir plus…

eBooks

Format Prix

Résumé

"Ralentir École
Y croyaient quand même pas qu'on allait y aller en courant..."
De ce sketch de Coluche est née l'idée de ce livre.

Au VIe siècle avant notre ère, Pythagore s'installe en Italie, au bord du Golfe de Tarente et fonde la première école.
En France, de multiples personnages ont inventé ou réinventé l'école : Alcuin l'ami de Charlemagne, Robert de Sorbon, Ignace de Loyola, Talleyrand, Condorcet, Daunou, Fourcroy, Guizot, Falloux, Victor Dury, Jules Ferry, Monzie, Edgar Faure.
Pour raconter cette succession d'entreprises pleines d'intentions inavouées et d'épisodes savoureux, il fallait emprunter à Coluche son bon sens et sa verve.
Coluche où es-tu ? Derrière cette Interrogation se cache l'histoire véridique et très documentée de l'école en France.
Alors que son enseignement supérieur est empêtré dans une nomenclature inextricable, la France rêve aujourd'hui d'universités de classe mondiale comme le sont Cambridge, Oxford, Göttingen, Leiden, Stanford, Harvard, Columbia, Yale et Princeton.

L'auteur nous donne un aperçu du fonctionnement de Harvard. Il propose comme un rêve utopique de créer pour la France deux universités de classe mondiale, l'une a Paris dans l'île de la Cité et l'autre à La Ciotat (l'Université de l'Union méditerranéenne). Et surtout il révèle cette vérité jusqu'alors Insoupçonnée : une université doit avoir une âme. On comprend ainsi que sous sa forme décapante cette histoire de l'école est pénétrée de confiance dans l'avenir.

J'ai un problème comment commencer mon livre. Vais-je parler tout de suite de Coluche ou vais-je en parler un peu plus loin ? Je viens d'en parler... donc l'affaire est réglée. Continuons.
Qui n'a pas entendu au moins une fois sur Rire & Chansons Coluche raconter ce que son père lui disait quand il était enfant : Mon père tenait beaucoup à ce que j'aille à l'école pour apprendre la politesse. J'arrive. Dans la rue, y a un panneau : Ralentir..., École. Y croyaient quand même pas qu'on allait y aller en courant non plus ?
Ce sketch de Coluche m'a donné l'idée d'écrire ce livre, d'où son titre. On croit que Coluche avait dit ça pour rire, eh bien pas du tout. Au temps de Jésus, il y avait des esclaves dans le monde. Aujourd'hui les esclaves ce sont nos enfants. Nous les obligeons à aller à l'école, très souvent contre leur gré. Pour Coluche, l'école a été une torture, comme d'ailleurs pour Winston Churchill, pour Jean Cocteau ou autre Pablo Picasso...
Il y a des enfants pour lesquels l'école a été un plaisir. Ce fut mon cas.
Alors, me direz-vous, de quoi je me mêle ?
Pour vous divertir, et en même temps vous informer, en m'appuyant sur ce sketch, je vais vous raconter l'histoire édifiante de la grande misère du système de l'enseignement en France.
C'est très intéressant, vous allez voir, écoutez bien, ne toussez pas... C'est ce qui est le plus long qui est le plus court et c'est ce que vous ne trouverez pas amusant qui est le plus drôle (phrase empruntée au Soulier de satin de Paul Claudel, qui est l'un de mes livres de chevet préférés).
[Non, ça n'est pas une blague, l'histoire est ubuesque mais elle est édifiante, je vous le promets, je vais tout justifier.]

À propos de l'auteurL'auteur