“ Les livres aux meilleurs prix ! ”

Feu la mère de Madame - Georges Feydeau

Feu la mère de Madame

Georges Feydeau

Feu la mère de Madame

eBook - ePub, 96 pages

Paru le 14 septembre 2011 chez Fayard/Mille et une nuits

Prix éditeur
2,49 €
Langue
Français
ISBN-10

2755504722

ISBN-13

9782755504729

Offres

Site Marchand État Prix Livraison Prix
Il n'y a actuellement aucune offre pour ce livre.

Recherche des meilleurs prix…

EnchèresEBAY

Temps restant Enchères Etat Prix Livraison Total

Détails & caractéristiques

Format : eBook - ePub, 96 pages
Date de publication : 14 septembre 2011
Collection : La Petite Collection
Langue : Français
ISBN-10 : 2755504722
ISBN-13 : 9782755504729
Prix éditeur : 2,49 €

eBooks

Format Prix

Résumé

Lucien rentre au domicile conjugal dans la nuit, passablement éméché après sa soirée au Bal des Quat’zarts, travesti en Louis XIV. Yvonne, son épouse, l’accable de reproches. Alors que la dispute bat son plein, un domestique, Joseph, vient annoncer le décès de la mère d’Yvonne. Évanouissement, pleurs et disputes renouvelées. On apprendra finalement que c’est la mère de la voisine qui est décédée, et que l’émissaire s’était trompé de porte… Il s’agit de la première pièce en un acte de Feydeau. La particularité et l’intérêt de celle-ci, par rapport aux vaudevilles en trois actes qui avaient fait jusque-là son succès, tient à une noirceur particulière du trait : le couple petit-bourgeois y est décrit comme un véritable enfer quotidien, où l’homme est exposé à toutes les humiliations. Édition établie par Jérôme Vérain.

À propos de l'auteurL'auteur

Georges Feydeau (1862-1921) a très tôt négligé ses études pour se consacrer au théâtre. Encouragé par Labiche, la représentation de sa première grande pièce, Tailleur pour dames, au Théâtre de la Renaissance, a été bien accueillie.À travers une production très abondante (près d'une pièce par an), il a renouvelé le genre du vaudeville en proposant une étude plus approfondie des caractères. Il a ainsi abordé le genre de la vraie comédie avec Le Bourgeon (1906) et La main passe (1907) mais a surtout excellé dans des pièces en un acte, farces conjugales reposant sur des moyens volontairement rudimentaires et néanmoins réellement drôles du fait du jeu des artifices et des quiproquos, à l'image de Feu la mère de madame, On purge bébé (1910), Mais n'te promène donc pas toute nue ! (1912 ; Mille et une nuits, 2001).
https://books.google.fr/books?bibkeys=ISBN:9782755504729&jscmd=viewapi&callback=gbookscb